Principe et Pratique du dossier Ecole. De formation Initiale

, par  FédéOA , popularité : 43%

Le projet est maintenant complet, référentiels, VAE, agréments d’écoles ...il ne vous reste qu’à participer pour que le projet prenne effectivement corps avec vos idées ...

Dans un ordre logique, après les référentiels : Référentiels d’étude en ostéopathie animale., après la charte praticien : Principe et Pratique du dossier du praticien., la charte école a été finalisée dans une assemblée extraordinaire au mois de juin lors des 9 ièmes rencontres d’ostéopathie comparée

1-.Fondements et Principes de la Charte de formation des praticiens en ostéopathie animale.

I.1 Philosophie générale :

- La définition de l’ostéopathie que nous adoptons ici est dérivée de celle de L’OMS :
"L’ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus d’un corps vivant susceptibles d’en altérer l’état de santé."
- La formation en ostéopathie animale, qu’elle soit à titre initial ou complémentaire à un diplôme vétérinaire ou ostéopathe humain DO, doit former un intervenant de première intention comme le préconise L’OMS, capable de discuter avec les autres intervenants de la santé animale. Cette formation pourra conduire à une pratique exclusive de l’ostéopathie animale ou complémentaire à l’exercice du diplôme préexistant et laisse à chacun la possibilité d’explorer les limites de son art dans le respect de la philosophie de l’ostéopathie et dans l’intérêt du patient.
- L’ostéopathie est comprise dans son acception entière donc holistique qu’elle soit mécaniste et/ou vitaliste avec tout ce que cela implique par rapport aux canons médicaux occidentaux usuels : un élargissement de la vision de la santé, même si chaque école bien sûr doit garder sa spécificité en ce domaine.
- La formation en ostéopathie animale s’efforce de s’adresser à plusieurs espèces pour coller au plus près de la demande et des nécessités de terrain actuelles.
- Elle forme les futurs praticiens capables d’exercer en première intention, capables de gérer "une clientèle" au sens du soignant, mais au sens administratif et légal aussi, capables de suivre une déontologie pour qu’il s’intègre harmonieusement dans le panel des "soignants" des animaux. Si un code de déontologie encadre sa profession (vétérinaire par ex.), elle s’y conforme entièrement.
- L’important dans cette Charte, c’est la qualité de l’enseignement en ostéopathie animale, au travers la qualité de son équipe pédagogique, le respect des référentiels de la Fédé-OA, dans l’esprit des recommandations de l’OMS.

A ce titre, à l’avenir elle justifiera donc la réalisation d’un enseignement équivalent à :
- 300 crédits (ECTS) pour une formation exclusive, soit entre 3750 et 4500 heures de cours théoriques et pratiques stages sur 5 ans.
- 80 crédits (ECTS) pour une formation basée sur un diplôme vétérinaire ou ostéopathie humaine DO soit entre 1000 et 1250 heures de cours théoriques et pratiques sur 3 ans.

I.2 Genèse de la Charte Formation

Dans l’attente des décrets et comme force de proposition vis-à-vis des pouvoirs publics et des représentants de l’activité ostéopathique (exercice et formation), une fédération a été créée : la FédéOA (Fédération des praticiens en Ostéopathie Animale) regroupant au départ (mais ouverte à de futures adhésions) trois associations représentatives des différentes origines des professionnels qui actuellement exercent l’ostéopathie sur les animaux :
- L’OAE, Association des Ostéopathes Animaliers Européens .
- Le ROF, Registre Des Ostéopathes de France
- Osteovet-France, OsteoVet-France

Même si chaque association conserve sa spécificité et travaille d’abord pour ses adhérents, toutes acceptent de travailler ensemble dans cette fédération dont l’objet est de promouvoir l’ostéopathie animale auprès du grand public, des professionnels de la santé animale, des instances politiques. La Fédération a pour cela mis en place d’une Charte du praticien qui s’articule autour des valeurs mentionnées plus haut.

La présente Charte de la Formation des Praticiens en Ostéopathie Animale n’est en aucun cas un substitut à la légalité et ne préjuge en rien des décisions qui seront prises par les instances politiques lors de la parution des décrets concernant la reconnaissance des formations et éventuellement des diplômes délivrés par ces formations.

Elle se veut juste un argument pour tous, pour se situer dans un processus transparent qui conduit à ce que nous voulons comme excellence pour l’ostéopathie animale en espérant en retour que lors de la phase de légalisation quand elle sera en cours, nous serons mieux écoutés. Chaque école s’engage à respecter le texte de la Charte présentée, et fournit en toute transparence et rectitude les renseignements qui permettent d’apprécier sa qualité d’enseignement.

Le résultat s’appuie sur des critères objectifs apportés avec preuves et justificatifs dans un dossier apprécié par plusieurs professionnels représentants de la FédéOA en fonction d’une grille d’évaluation déterminée au préalable.

I.3 Charte & Déontologie

1.Les formations en ostéopathie animale sont toutes des formations initiale, mais multiples (OMS) :

- De type I quand elles enseignent l’ostéopathie animale à partir du bac ou d’un diplôme autre que vétérinaire ou ostéopathe DO.
- De type II lorsqu’elles s’adressent à des vétérinaires diplômés ou des ostéopathes DO. Dans ces cas, des dispenses d’enseignement sont accordées par rapport au type I, tenant compte des connaissances et compétences déjà développées par ailleurs.

Nous proclamons avec force que ces formations ont pour but de coopérer ensemble à former, dans les principes de l’OMS, des praticiens en santé animale qualifiés et reconnus.

- 2.Les écoles de formation en ostéopathie animale forment des praticiens qui soignent avec leurs mains et qui respecteront les principes de la charte (FédéOA) du praticien en ostéopathie animale .
- 3.Les écoles de formation en ostéopathie animale s’engagent à proposer une formation qui respecte les référentiels proposés par la FédéOA, et qui respecte les durées en crédits préconisées.
- 4.Les écoles de formation en ostéopathie animale proposent pour chaque matière enseignée, un ou plusieurs enseignants aptes de par leur formation et leur expérience à l’enseigner.
- 5.Les écoles de formation en ostéopathie animale s’engagent à enseigner dans des locaux adaptés à l’enseignement théorique et pratique sur des animaux en proposant aux étudiants les supports leur permettant d’appréhender la teneur spécifique de cet enseignement.
- 6.Les écoles de formation en ostéopathie animale peuvent décider de se spécialiser dans une ou plusieurs espèces animales, ou bien une ou plusieurs techniques mais elle s’engagent à proposer à leurs étudiants une approche théorique et pratique vers d’autres espèces et d’autres façons de faire l’ostéopathie. Cette approche peut être proposée sous forme de stages ou séminaires y compris externalisés dans des centres eux-mêmes adhérents à la charte (pour la formation complète ou pour la formation continue).
- 7.Les écoles de formation en ostéopathie animale devront expliciter le plus précisément possible auprès du public les choix qu’elles auront fait en termes d’enseignement d’espèces et de techniques.
- 8.Les écoles de formation en ostéopathie animale participent de façon indépendante ou en collaboration avec la FédéOA à la promotion de l’ostéopathie animale auprès du public, auprès des autres formations de santé animale et des instances de la santé animale.
- 9.Chaque école de formation en ostéopathie animale s’engage à respecter les autres formations adhérentes à la charte y compris dans leurs différences.
- 10.Les écoles de formation en ostéopathie animale s’engagent à participer à la recherche en ostéopathie animale par des actions concrètes favorisant la recherche au sein de leur établissement et en partageant leurs réflexions et résultats avec la FédéOA.
- 11.Les écoles d’ostéopathie animale qui le désirent adoptent des notions vitalistes, elles ont donc la possibilité d’appuyer leurs cours sur les notions d’énergie dans un corps, d’ostéopathie fluidique ou autres, à la condition de bien insister sur la différence entre les enseignements en accord avec les données actuelles de la science et les concepts qui aident à la perception manuelle, mais ne sont pas prouvés.
- 12.Elles respectent la liberté de pensée et l’autonomie des personnes à qui elles enseignent.
- 13.Les écoles d’ostéopathie animale doivent encourager la formation continue des praticiens en ostéopathie animale.

Si vous pensez que l’avenir de l’ostéopathie animale est une somme de rapports de force, alors ce projet ne doit pas vous parler, si par contre vous pensez qu’une autre voie est possible qui consiste à poser les demandes de chacun et de respecter celle des autres en essayant pas à pas de construire et de joindre les points de vue alors ce projet est le vôtre .. il ne demande qu’une chose pour réussir ..que l’inertie ne soit pas de mise, vous devez activement et volontairement questionner et in fine participer.

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018